[Cinéma] Robocop

Toujours avec un peu du retard par rapport à sa date de sortie, voici mon avis sur Robocop que j’ai découvert cette semaine.

poster-remake-robocop-2014-678x1003

Dans un futur proche ou une société privée américaine assure la « paix » (et officieusement l’ordre et le pouvoir) dans plusieurs parties du Monde grâce aux robots militaires qu’elle fabrique, et qui ont permis l’éradication d’une grande part de la menace terroriste, les Etats-Unis s’opposent à l’implantation sur leur propre territoire de ces machines impartiales dépourvus de jugement.
Implanter un humain au cœur de la machine s’impose alors comme la solution pour conquérir ce marché, et aider les forces de polices américaines.

José Padilha, réalisateurs des très expéditifs Tropa De Elite nous apporte une vision modernisée du kitchissime mi-homme mi- robot de la fin des années 80, regroupant satire politique et film d’action musclée teintée d’un brin d’humanité.

Après une Intro/reportage mettant en place le contexte « géopolitique » (en très vite fait) de ce futur proche nous assistons parallèlement à l’enquête d’Alex Murphy, flic américain traquant des trafiquants d’armes et aux déconvenues légales de la société de Robotique qui finira par mettre au monde RoboCop suite à l’accident d’Alex Murphy.

Le jeu de Joël Kinnaman en ex-comateux subissant les choix de médecine que l’on a fait pour lui est plutôt « profond » pour un film d’action n’en demandant pas tant, et Gary Oldman lui aussi impose par sa présence, et la douceur émanant de son personnage. Le duo apporte au film un aspect éthique que je ne m’attendais pas à trouver ici. Michael Keaton reste tout en mesure lui aussi au travers de son personnage de patron cherchant à satisfaire l’opinion publique tout en imposant son produit sur le marché.
Dommage que Samuel L. Jackson hérite d’un rôle volontairement trop caricatural pour bien s’intégrer à l’ensemble.

Le tout est rehaussé d’une bonne maîtrise de la caméra dans les scènes d’actions, nous épargnant les plans/montages épileptiques de certaines superproductions.

Seule la fin du film, déçoit quelque peu, bien qu’elle semble évidente depuis le début.

gallery-7

Ainsi si vous êtes à la recherche d’un film d’action moins bête et méchant qu’il n’y parait afin d’occuper une de vos soirées, RoboCop pourrait bien être le film qu’il vous faut en ce moment au cinéma!

En bref :

« Robocop » de José Padilha

Sortie le 05/02/2014

Science-fiction, Action

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s