[Jeux – PS4] Murdered – Soul Suspect

murdered-ps4

Ronan, après avoir profité d’une vie de petite frappe s’est remis dans le droit chemin et s’est engagé dans les forces de l’ordre de la ville de Salem, berceau de la sorcellerie dans l’esprit collectif du XIXème siècle.

C’est lui que vous incarnerez sur une enquêtes à propos de meurtres en séries rituels tous plus étranges les uns que les autres… lui, ou plutôt ce qu’il en reste.

Si Murdered est un jeu à l’ambiance et l’univers vraiment travaillés, il peine à cause de défauts difficilement pardonnables, jugez plutôt :

murderedl

F. Nietzsche aurait pu imaginer cette scène

Effectivement la première originalité du soft de Square-Enix est de vous faire incarner un fantôme, et plus précisément celui du policier en charge de l’affaire des meurtres, et accessoirement dernière victime de l’assassin mystérieux.

Il en découlera forcément un gameplay centré sur les (non-)capacité de notre anti-héros unicolore, mais j’y reviendrai plus tard.

Il est intéressant de voir qu’après la hype autours des zombies (toujours en cours) les sorcières reviennent à la mode ces derniers temps, la ville de Salem étant évoquée entre autres par Murdered, mais aussi au cinéma par Lord of Salem, ou sur petit écran par l’excellente série American Horror Story – Coven (saison 3).

 murder

Murdered quand à lui est un jeu d’action à la troisième personne consistant à avancer dans un environnement semi-ouvert en tirant parti de nos capacités ectoplasmique pour résoudre des énigmes et trouver des indices afin de faire avancer les enquêtes.

En cela on aborde le premier (mais moindre) point faible de Murdered : sa simplicité et sa répétitivité : il suffit de toucher les indices en surbrillance (jaune fluo clignotant) pour les ramasser, puis de les sélectionner dans le bon ordre (sans erreur possible) pour résoudre l’enquête. L’action à la 3ème personne en prend un coup et glisse gentiment vers le point&click…

Les rares ennemis ont le mérite de faire des apparitions marquantes et glaçantes (avancer dans le silence total pendant 1/2h et entendre soudain un affreux cri déchirant fait sursauter 2 ou 3 fois), malheureusement ici aussi la bonne idée traine un gros boulet : tous les combats sans exceptions se résument à approcher par derrière le démon, puis appuyer sur 2 touches pour s’en débarrasser.

Le jeu souffre de plus de bugs de collisions, et de soucis de caméras rendant laborieuse la navigation dans des environnements sensés êtres traversables… sensés car si un humain n’invite pas le spectre à entrer, les murs restent impénétrables… soit 75% des murs, pas crédible pour un sou, extrêmement limitant… dur dur d’être un ectoplasme empoté…

D’autres bugs mineurs ont étés amusants à trouver comme la disparition de PNJ mais pas des objets qu’ils portent, ou encore l’oubli de traductions de certains morceaux de phrases dans les sous-titres (oui oui on commence une phrase en français et on la termine en anglais)

Ceci nous amène au duo formé avec notre défunt policier : une grande partie de l’aventure se passera donc avec l’aide d’une jeune médium qui nous assistera dans les tâches physiques qui ne nous sont pas accessibles. Le gameplay qui s’articule autour du duo, sans révolutionner les énigmes fonctionne plutôt bien et évite l’ennui.

 murdered_soul_suspect-2520997

Si les graphismes s’en sortent plutôt bien (rien de catastrophique en tout cas) il est absolument désespérant de voir que dans un jeu new-gen de 2014 on compte pour un monde ouvert en tout et pour tout une dizaine de modèles pour les PNJ… c’est bien simple dès la 1ère scène du jeu, alors qu’une petite foule de moins de 10 personnes se presse près de notre cadavre, 2 femmes, espacées de 20 mètres ont la même coupe, le même visage, et les mêmes vêtements…

Dans la même veine, on a la possibilité de lire les pensées de chaque PNJ, le voyeur qui sommeille en chacun de nous s’en félicitera, malheureusement, chaque personnage répète en boucle 2 phrases, et on retrouve la même pensée tous les 4 ou 5 personnages… une sorte de syndrome Watch Dogs, en 10 fois plus limité…

Pour parfaire le tout, puisque tout est lié, les doublages français sont catastrophiques. De mémoire, je n’ai (dans ma, certe « courte » carrière de joueur) jamais vu aussi mauvais : aucun ton n’est donné aux dialogues, ce qui rend la compréhension très difficile puisqu’on ne sait jamais s’il s’agit d’humour cynique (dont le héros est adepte), de questions, de remarques… à ce niveau-là, on ne s’étonne même plus que la synchronisation des voies sur les lèvres soit tout simplement absente, désolant.

Malgré tous ces défauts l’ambiance de la ville est quant à elle très bien mise en place et pas mal immersive, le mélange entre la version actuelle de Salem, vieille ville coloniale portuaire, et les apparitions fantomatiques de vestige de l’époque du procès des sorcières (~1690) baignant dans des teintes bleues grises arrosée d’un magnifique clair de lune qui magnifie l’ambiance gothique qui émane du soft.

D’autre part les décors sont relativement éclectiques pour un monde semi-ouvert de (très) petite taille, et chaque lieu dispose de sa propre touche artistique, toujours de très bonne facture.

Enfin, bien que les incontournables objets à collecter soient un peu ch…ts (comme dans tous jeu forçant à tout retourner pour un vulgaire bout de papier à ramasser) chaque objet est accompagné d’un petit résumé s’ajoutant au background de la ville, qui au final se trouve pas mal rempli. Il en va de même pour les 8 enquêtes annexes sur des meurtres non élucidés, qui sont très plates dans la recherche, mais intéressantes à découvrir.

En somme, malgré une ambiance exceptionnelle, une histoire fort sympathique, et un gameplay qui change des standards, Murdered souffre d’énormes défauts de non-finalisations, difficilement pardonnables. Il n’en reste pas moins une bonne expérience sachant que l’édition limitée se trouve à moins de 20€ sur PS4 à peine 6 mois après sa sortie au prix fort.

Commander maintenant Murdered Soul Supect sur PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360 ou PC sur Amazon.fr

En Bref :

Murdered – Soul Suspect
PS4 – Xbox One – PS3 – Xbox 360 – PC
Sortie le 06/06/2014
action – énigmes
environ 19.99€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s