[Cinéma] Fast and Furious 7

ff

Fast and Furious 7 dernier volet en date de la saga dédiée aux amoureux de belles carrosseries est sorties dans nos salles ce mercredi après plus d’un an de report.

Alors que le 6ème volet laissait la famille de Torreto après qu’elle est stoppée le criminel Owen Shaw dans les rues de Londres, cet opus commence au moment où Deckard Shaw, ex-SAS (forces spéciales ++ britannique) entame une chasse à l’homme pour venger son petit frère. Les services secrets britanniques vont alors proposer une mission de sauvetage à l’équipe de pilote, en échange de la mise à disposition de moyens pour la traque de Shaw

C’est James Wan qui prend la suite de Justin Lin à la réalisation, ce qui n’est pas une mince affaire puisque ce dernier est l’homme derrière les opus 3 [Tokyo Drift], 4, 5 et 6.

Fast & Furious 7 marche directement dans les plates-bandes de son grand frère et entends faire plus grand, plus gros, plus spectaculaire encore.

ff77
Comme à son habitude et plus particulièrement depuis le 5ème volet, la saga excelle dans les scènes d’actions spectaculaires, totalement surréalistes et pourtant très bien mises en scènes.
Après avoir tracté un coffre-fort de plusieurs dizaines de tonnes, arrêtés un tank sur l’autoroute allemande et détruit un avion de transport militaire en plein décollage, notre bande de casse-cou passe une nouvelle fois à la vitesse supérieure en enchainant les chutes libres en voitures depuis un avion ou une séquence de base-jump entre les tours Ethiads au volant d’un des bolides les plus chers du monde pour ne citer que ces deux scènes largement médiatisées.
Cependant si jusque ici la série avait su se bonifier avec le temps, cette fois certaines scènes, notamment à la fin du film, sont tellement grosses que cela passe moins bien qu’auparavant.

Ce sentiment n’est pas aidé par le scénario et les dialogues. Effectivement si on s’était habitué à quelque chose d’assez concis dans ce domaine, les plans avaient le mérite d’être tirés par les cheveux, mais de fonctionner grâce à la bonne étoile de l’équipe [sic Kurt Russel]. Or ici le scénario est un tas d’embrouilles assez peu clair et cohérent. La traque des membres de l’équipe de Torreto par Deckard se déroule en parallèle du « sauvetage » pour le compte des britanniques d’un hackeur auprès d’un terroriste manifestement suffisamment attaché à son otage pour détruire Los Angeles avec du matériel militaire. Bref c’est gros et assez invraisemblable.

Pour couronner le tout, le film, et plus particulièrement sa 1ère heure, est bourré de dialogues clichés, bien trop travaillés pour être crédibles, et dégoulinants de bons sentiments bien niais, une chose à laquelle on n’avait pas été habituée, et qui tranche un peu avec l’univers de la série.

furious-7-cars

Malgré ces points négatifs, tout n’est pas à jeter dans ce film, loin de là.

A commencer par les acteurs, qui sans être transcendants dans leurs jeux, commencent à connaitre sérieusement leurs rôles, pour notre plus grand bonheur. Dwaine « The Rock » Johnson est désormais bien intégré à la franchise et offre (si le besoin s’en faisait ressentir…) un soutien de poids à Vin Diesel dans l’action.

Jason Statham, grand méchant du jour reste dans sa catégorie et nous montre une fois de plus qu’il excelle aussi bien au volant qu’au combat rapproché.

Le reste de l’équipe nous ramène les personnages à forts caractères auxquels on a fini par s’attacher au fur et à mesure des épisodes. Certes, fil conducteur du scénario, je regrette l’absence de Han et Giselle qui étaient mes personnages préférés.

L’alchimie de l’équipe fonctionne donc très bien et sert grandement le capital sympathie de l’ensemble qui fait la force du film.

ff78

D’un point de vue technique, qu’il s’agissent des frères de Paul Walker qui ont servi de « doublures » pour les scènes qu’il n’a pas pu tourner, des nombreux combats à mains nues (à voir celui entre The Rock et Jason Statham et celui de Michelle Rodriguez contre Ronda Rousey !) ou qu’il s’agisse des cascades, le tout est, comme à l’habitude de la saga (au moins depuis le 5ème film) magnifiquement chorégraphié. Je vous conseille d’ailleurs de trouver le making-off de la scène en avion qui est juste hallucinant !

Au niveau de l’ambiance sonore, outre les incontournables rugissements de moteurs et les balles qui fusent, on balance entre rock, électro et rap avec un bon choix de titres, une BO sur-vitaminée ou se croisent Wiz Khalifa, DJ Shadow et même notre local David Guetta et qui maintiennent l’action sous pression.

Fast and Furious 7, bien que n’étant certainement pas le dernier épisode de la saga fait sentir un besoin de faire le bilan, outre les clins d’œil appuyés aux précédents opus avec notamment le retour à LA et aux emblématiques Race Wars du 1er opus et un emprunt à la BO de Tokyo Drift.

La mort de l’acteur Paul Walker (Brian O’Conner) en plein milieu du tournage a profondément perturbé l’équipe qui lui offre ici un départ honorable. On n’échappe effectivement pas à la scène d’adieux, mais si les studios aurait pu appuyer sur la corde sensible des spectateurs et en faire des tonnes pour survendre le film, il n’en est rien, le départ est bien amené. Etonnamment, ici le film n’en fait pas trop via une scène finalement très intime pour un acteur qui, sans être un incontournable, a marqué le genre en portant une des plus grosses sagas d’Hollywood. Respect.

ff777

Fast & Furious 7 s’inscrit dans la digne succession de ses prédécesseurs, bien que moins aboutit que les 5èmes et 6èmes volets par une volonté de surenchère un peu trop affichée, le film n’en reste pas moins qualitatif pour les habitués de la saga.

Je conseille cependant aux éventuels néophytes d’avoir vu les précédents films (et au moins les 4, 5 et 6èmes) afin de bien comprendre les tenants et aboutissants d’un scénario un brin entremêlé et les diverses références.

Commander maintenant Fast and Furious 7 en BLU-RAY ou DVD sur Amazon.fr

En bref :

Fast and Furious 7

De : James Wan

Avec : Paul Walker, Vin Diesel, The Rock, Jason Statham

Sortie le 02/04/2015  

Action

Publicités

2 réflexions sur “[Cinéma] Fast and Furious 7

  1. Bon finalement j’ai enfin eu l’occasion d’aller le voir hier ! Je suis assez d’accord sur le fait que ce dernier est un cran en dessous du 5 et 6 à cause du scénar et de la surenchère de cascade WTF
    Mais n’empêche c’était quand même bien sympa surtout grâce a the rock et statam bien badass comme j’aime ^-^

    J'aime

    • Ouais fidèle à la série! Là ou il pèche le plus c’est vraiment sur les scènes de Los Angeles (début et fin) le reste est abusé mais « normal » pour la série.
      The Rock est vraiment bien intégré et apporte quelque chose de sympas aux films!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s