[Cinéma] Mission Impossible – Rogue Nation

Mission-Impossible-Rogue-Nation-Affiche-Finale-France
Voila 19 ans que Ethan Hunt sauve le monde à coup d’improvisation suicidaires à l’aide de son équipe de la célèbre et « occulte » agence « Impossible Mission Force » (IMF).
Cette année, il nous revient pour laver son honneur et celui de son équipe, et empêcher une organisation criminelle fantôme d’exécuter des cibles aléatoires en toute impunité.
 —
Mission Impossible 5 – Rogue Nation est un film d’action à la fois très classique et pourtant très équilibré, il jouit d’une réalisation hors-paire dans le domaine, d’une action non-stop et d’un traitement réaliste fort appréciable.

mi52

Après avoir été désavoué et accusé d’un attentat préliminaire au départ d’une guerre mondiale totale lors du déclenchement du « Protocole Fantôme » dans le 4ème épisode, Ethan Hunt se retrouve une fois de plus privé du soutient du gouvernement, l’IMF étant cette fois démantelée par la CIA qui juge les méthodes trop empiriques pour fournir des résultats surs et sécurisants pour la nation.
Hunt refusant cette situation il se retrouve traqué par les siens et forcé d’enquêter seul sur une organisation terroriste quasi fantasque.

L’histoire nous emmène donc sur une enquête sur fond de paranoïa et de déshonneur. Sans être extraordinaire, le scénario se laisse agréablement suivre, un petit suspens est présent, et le tout maintient bien le rythme et lie correctement les différentes scènes.

A noter que, avoir vu les précédents opus n’est pas nécessairement un prérequis : je n’ai jamais vu les 2 premiers épisodes (bouh honte à moi) et je ne me souvenais plus de l’histoire du 4ème en allant voir celui-ci, et tout s’est très bien passé.
mi54
Malgré le petit coté globe-trotter, Mission Impossible ne nous à jamais habitué à des paysages grandioses, et cet opus ne déroge pas à la règle malheureusement. Il nous gratifie tout de même d’une bien jolie vue sur l’opéra de Vienne, et de quelques plans sur un palais de Casablanca qui font leur petit effet.
Si les paysages sont sympathiques, les scènes d’actions sont, elles, vertigineuse, à l’image de celle ou l’agent se la joue passager clandestin d’un avion gros porteur militaire lors du décollage, ou encore lors d’une poursuite entre motos et voiture dans des petites rues puis sur une autoroute bondée. Ces scènes sont filmées à la perfection, avec une stabilité rendant le tout extrêmement lisible, ce qui contraste avec la mode actuelle de l’effet « caméra embarquée » lors des scènes mouvementées.
J’ai également été surpris par la violence des combats ; Mission Impossible s’assombrit, et même si l’humour et le coté bling-bling de la saga sont bien conservés, quand Ethan Hunt cogne, il n’y va pas de main morte, et laisse rarement ses adversaires vivants.
mi53
Mission Impossible c’est un peu l’anti James Bond, la fougue américaine contre la classe à l’anglaise, pourtant il y à un point sur lequel, la saga de Tom Cruise se rapproche de plus en plus de l’œuvre britannique : le réalisme de ses situations. Effectivement, à quelques effet visuels près, ce dernier Mission Impossible impose le respect par des situations très crédibles, alors même qu’il joue dans la même cours qu’un Fast & Furious ou qu’un Die Hard, tout deux complétement démesurés et qui brillent (ou pas) par le manque de sérieux assumé de leurs déroulement. Mission Impossible dispose donc d’un atout charme indéniable pour l’énième superproduction de l’année qu’il est.
mi56
Coté casting, Christopher McQuarrie fait donc rempiler Tom Cruise qu’il avait déjà coaché dans le film Jack Reacher. Ce dernier ne vieilli pas d’un poil, et à 53ans l’acteur continu d’impressionner quand on sait qu’il réalise lui-même ses cascades (coucou la scène de l’avion, cf. vidéo en bonus de cet article), le jeu est bon et l’acteur est totalement à l’aise dans les baskets de son personnage fétiche, cela passe donc très bien.
A ses cotés nous retrouvons Jeremy Renner passé directeur de l’IMF et relégué à un « petit » poste de la CIA. J’aime particulièrement cet acteur, qui apporte sa petite touche personnelle à chacun de ses personnages, bien que finalement assez secondaire dans ce film, il joue très bien.
Simon Pegg lui en revanche se retrouve sur le devant de la scène et nous fait toujours autant rire, il apporte une touche d’humour british bien fraiche au film, et s’en sort à merveille.
Pour ce qui est des rôles moins présents et des petits nouveaux, Alec Baldwin est relativement bon dans son rôle froid de grand patron de la CIA, Rebecca Ferguson est assez transparente à mon gout, je ne sais pas trop quoi penser de sa prestation : son personnage m’ayant laissé totalement indifférent, et son interprétation ne brillant pas spécialement. Il en va de même pour le vieux collègue de Tom Cruise, Ving Rhames qui fait ici de la figuration et qui hérite de la majorité des rares répliques « téléphonées » du film… pas de bol. Sean Harris en méchant implacable et calculateur en revanche est très bon, tout en justesse, sans tomber dans les clichés du genre.
mi57
Coté musique, on retrouve le fameux thème principal de Mission Impossible, agrémenté à toutes les sauces selon la situation ; les quelques notes reconnaissables étant souvent arrangées au milieu d’autres compositions. On appréciera ou non ce petit rappel sonore, qui pour ma part, sans me gêner outre mesure, à la longue, à fini par m’agacer un petit peu.
mi5
En somme Mission Impossible – Rogue Nation est une franche réussite, un film d’action percutant et savamment dosé, au réalisme appréciable et à l’interprétation juste. Je le conseil à tous les fans du genre (ceux ayant apprécié le dernier volet ne seront pas perdus). Une très bonne distraction pour ce début de fin d’été. Mission acceptée et remplie !

En bref :
Mission Impossible – Rogue Nation
De : Christopher McQuarrie
Avec : Tom Cruise, Simon Pegg, Jeremy Renner…
Sortie le 12/08/2015
Action, espionnage
En bonus : petit making off de la scène de l’avion, ou Tom Cruise à réalisé sans doublures, 8 décollages à 400km/h et allant à 1500 mètres d’altitudes avant de revenir sur la terre ferme. Impressionnant.

Publicités

3 réflexions sur “[Cinéma] Mission Impossible – Rogue Nation

  1. Tu donnes envie d’aller le voir !

    J'aime

  2. perso, j’ai pas du tout aimé. J’ai aussi écrit un billet sur le film. Cependant le début est assez drôle! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s