[Blu-Ray] Crimson Peak

J’ai reçu ce weekend le Blu-Ray dans son boitier steelbook exclusif à la France, du film Crimson Peak. J’ai donc profité d’une fin de journée assez maussade pour me lancer dans ce compte fantomatique du début du siècle dernier.

Crimson Peak se veut comme une œuvre esthétique et poétique traitant des fantômes tout en conservant son aspect horrifique.

Signé Guillermo Del Toro, le film est-il aussi « visionnaire » que le prétends la tag line ? Réponse :

Crim2

Edith Cushing, jeune romancière en herbe, littéralement hantée par les fantômes de son passé, vit seule avec son père. Evoluant dans les hautes sphères de Buffalo, en pleine période post-révolution industrielle, elle rencontre le baronnet sir Thomas Sharpe.

Eprise d’un amour soudain et magnétique pour lui, elle décide alors de quitter son Amérique natale pour le suivre sur ses terres d’Allerdale Hall en Angleterre dans le comté de Cumbria, où il vit de l’extraction de l’argile.

Entamant un curieux ménage à trois avec le baronnet et sa sœur Lucille Sharp, Edith, en proie à des visions décharnées, va peu à peu découvrir les terribles secrets hantant le manoir en ruines.

crimson24

Crimson Peak est donc avant tout un film d’épouvante, une histoire de fantôme sur fond de romance, se déroulant aux prémices du XXème siècle.

Le scénario, assez alambiqué se montre plutôt bon. Le background présent sur l’époque et qui effleure juste ce qu’il faut du contexte économique, participe grandement à mettre en place l’ambiance et à lancer l’histoire.

On regrettera cependant une fin quelque peu décevante et « simplette » par rapport au reste du scénario {{Spoiler *}}, ainsi que des relations entre les personnages qui évoluent étrangement au début du film, comme si certaines scènes étaient passées à la trappe tant les choses s’emballent rapidement.

crim7

Artistiquement on appréciera le gros travail réalisé sur l’ambiance visuelle du film. Effectivement, les costumes d’époque (dont la qualité rattrape le goût plus que douteux concernant les robes d’Edith ^^) magnifient l’ambiance. Les événements surnaturels bénéficient d’un design macabre relativement original. Mais ce sont surtout les décors qui retiennent l’attention ; des riches demeures américaines au manoir gothique décrépi dans les lands anglais, l’architecture est somptueuse et relevée par d’élégants jeux de lumière et par une photographie à la hauteur de l’ensemble. Si peu de décors extérieurs nous sont montrés, le mélange entre l’aspect organique des terres anglaises et le coté mécanique des excavateurs jonchant le terrain renforce un peu plus l’ambiance glauque du titre.

Concernant la distribution, Mia Wasikowska qui tient le rôle principal est relativement crédible dans son habit de jeune et frêle ingénue. Bien que rapide (comme mentionné plus haut), l’évolution de son caractère et de ses sentiments reste crédible et bien jouée.

Tom Hiddleston que je découvre pour la première fois sans son casque à cornes nous présente un personnage aux motivations peu claires, mais très juste dans son jeu. L’acteur semble se complaire dans les rôles ambigus, et j’ai hâte de le regarder dans High-Rise.

Jessica Chastain se complait dans un rôle bien moins ambigüe que ce que l’on veut nous faire croire, mais qui, ma foi, fonctionne bien. J’ai personnellement beaucoup de mal à apprécier cette actrice, mais elle colle bien à son rôle froid et distant ici.

Enfin, seul Charlie Hunnam, malgré un jeu d’acteur convaincant, hérite d’un rôle moyen et cliché, sorte de prince charmant en retrait…

crim5

La bande son se veut dans le thème de l’époque, gothique et froide, mélancolique ou plus pressante selon les scènes. Elle est appuyée par les nombreux bruitages issus de la maison, qui par le biais de ces différents sons, semble réellement prendre vie.

pkoipn5

Parlons enfin du Blu-Ray en lui-même :

Ce steelbook propose un visuel classique mais efficace. On retrouve les 3 personnages principaux dans le hall du manoir au recto, et un plan large de l’extérieur de celui-ci au verso.

On regrettera les trop nombreux textes et logos apparaissant sur le recto, le spin (la « tranche ») imprimée à l’envers, le verso flou, et l’interne vierge.

On soulignera en revanche la finition « zero-finish » (pas glossy, mais mieux que matte), le visuel parfaitement dans le thème du film contrairement à son boitier homologue britannique, et le prix contenu (17.99€ à sa sortie).

Les menus sont fades et sans fioriture, Universal ne fait toujours aucun effort sur ce point, et c’est regrettable.

Techniquement parlant, l’image de ce Blu-ray offre une définition que j’ai trouvé proche de la perfection, et qui rend parfaitement honneur aux magnifiques décors que l’on observe. La netteté est poussée et occasionne cependant du bruit sur les scènes les plus sombres.

J’ai regardé ce film dans sa version originale (anglaise) DTS X 7.1 Master Audio. Je ne dispose malheureusement pas du matériel adéquat pour l’évaluer et l’apprécier, ayant utilisé pour ce visionnage un « simple » kit 2.1 (Altec Lansing MX 5021) et j’ai néanmoins apprécié le très bon mixage audio et la relative homogénéité de l’ensemble : les voix sont parfaitement intelligible, et ce malgré certaines scènes chuchotées, opposées à d’autres ou la piste audio est bien plus forte.

Guillermo Del Toro signe donc ici un retour à un genre dans lequel, sans aller jusqu’au terme narcissique de « visionnaire », il excelle.  Je ne peux m’empêcher de penser au Labyrinthe de Pan ou à la série The Strain (et surtout aux livres « la lignée » dont elle est tirée et dont Del Toro est co-auteur), et, avec un peu plus de tristesse, au terriblement malsain mais non moins attirant projet avorté « Silent Hills ».

En bref, Crimson Peak est une œuvre gothique macabre et poétique. Il s’agit d’un honnête film d’épouvante, à l’esthétique sophistiquée et à l’ambiance travaillée.

Je recommande donc ce film aux amateurs du genre et du cinéaste, pas certain que les férus de film d’horreurs à sensations y trouvent leurs compte, mais Crimson Peak vaut indéniablement le détour.

En Bref :

Crimson Peak

De : Guillermo Del Toro

Avec : Mia Wasikowska, Tom Hiddleston…

Sortie le 14/10/2015

Epouvante-horreur, romance

Disponible en Blu-Ray steelbook et DVD

/!\ ZONE SPOILER

* Le fait qu’il ne s’agisse au final que de meurtres pour de l’argent. 

Publicités

5 réflexions sur “[Blu-Ray] Crimson Peak

  1. Ce n’est pas pour moi, je suis trop peureuse, même su je meurs d’envie de le regarder !
    Bises.

    J'aime

  2. […] Enfin j’ai terminé le mois comme il avait commencé avec un autre steelbook au prix de 17.99€ sur amazon.fr : celui de Crimson Peak. Tout comme Everest il dispose d’une finition correcte par rapport à son prix, mais n’offre rien d’exceptionnel. (Mon avis sur le film ici). […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s