[Cinéma] The Revenant

165611

Annoncé comme LE film, celui qui actuellement rafle toutes les récompenses, et est d’ores et déjà nominé dans bon nombre de catégories pour les Oscars, dont celle du meilleur acteur pour Leonardo DiCaprio, qui court après la statuette depuis des années, j’ai assisté à l’avant-première locale de The Revenant mardi soir.

Alejandro González Iñárritu nous livre un film choc sur le combat pour la survie d’un homme qui a tout perdu. Un film au réalisme tétanisant et aux images sublimes. Cela en fait-il réellement le chef d’œuvre annoncé ? Mon verdict :

the-revenant_woodstickboy_grandbaton (10)

Hugh Glass fait partie d’une expédition de trappeurs vivants du commerce des peaux de bêtes, partis chasser avant l’hiver, au Nord des Etats-Unis en 1823.

Engagé comme guide il connait les montagnes et forêts de la région comme sa poche, mais alors que son groupe fuit une tribu indienne meurtrière, il est attaqué par un Ours et laissé pour mort en territoire on ne peut plus hostile.

Survivant contre toute attente et guérissant lentement de ses atroces blessures il va entamer un long et périlleux voyage de vengeance vers ceux qui l’ont trahit et abandonné.

the-revenant_woodstickboy_grandbaton (2)

The Revenant se veut donc comme une épopée sauvage et violente, un film choc centré sur un personnage hors du commun. Le scénario en lui-même, finalement un peu effacé, laisse la place à une aventure qui se suffit  grandement à elle-même.

Le soin et le détail apportés à l’univers du film, c’est à dire aux modes de vie de l’époque, aux habitudes des trappeurs, des militaires et des amérindiens, ainsi qu’a leurs costumes est impressionnant.

the-revenant_woodstickboy_grandbaton (6)

Cela n’empêche cependant pas le film de trainer quelques longueurs, où la splendeur de la direction photographique ne comble pas suffisamment l’ennui ressenti devant le manque d’événements. Si les films de moins de 2 heures se font, pour mon grand bonheur, rares, ceux atteignant les 3 heures doivent bénéficier de solides arguments pour justifier cette longueur, hors, The Revenant n’est pour moi pas de ceux-ci et aurait pu être tout aussi impactant avec une bonne demi-heure en moins.

Un autre point noir à souligner est l’absence constante de suspens : tout est relativement prévisible dans le déroulement de l’histoire, et ce malgré la tension permanente de l’action du film.

the-revenant_woodstickboy_grandbaton (4)

Visuellement le réalisateurs nous offre des plans large d’une nature sauvage incroyable, qu’il s’agisse des steppes glaciales, des rivières déchaînées ou des forêts enneigées, l’image est splendide et maîtrisée et nous sert un grand bol d’air pur.

Le tournage de The Revenant s’est étalé sur 9 mois afin de permettre au réalisateur de ne tourner qu’en lumière naturelle, ce qui renforce le réalisme des prises, et les couleurs froides des paysages.

Cela contraste avec les plans sur DiCaprio, la caméra se veut alors très intime, collée à sa figure, le spectateur peut presque sentir le souffle court du survivant, et par-dessus tout, sa rage.

Au-delà de ces moments, les scènes d’actions et de groupes sont bien chorégraphiées et la caméra se déplace au sein de l’action avec une aisance permettant au spectateur de ne pas en perdre une miette de l’instant.

 

La maturité du film nécessite selon moi un point : le film est cru et violent. Outre le fait de vivre de manière intime le calvaire du trappeur, de nombreuses scènes gores et/ou d’une extrême violence ponctuent le film et sont montrées à l’écran sans détours. Et, malgré mon habitude pour ce genre de chose, je dois avouer avoir eu du mal à visionner certains passages sans ciller.

the-revenant_woodstickboy_grandbaton (1)

Leonardo DiCaprio incarne donc ici Hugh Glass, difficile d’être passé à côté de l’information tant sa nomination aux Oscars fait grand bruit pour cet acteur méritant, mais n’ayant jamais remporté la récompense suprême. Les conditions de tournages ont été pour lui dantesques et il a réellement dû affronter une partie des supplices de son personnage. Cet acteur sait faire passer des émotions et des expressions sur son visage mieux que quiconque, et en cela il est le choix parfait pour incarner le trappeur. En revanche, je dois avouer que, contexte de tournage mis à part, aussi excellente soit elle, la prestation ne m’a pas semblé extraordinaire, je n’ai pas pris la claque annoncée.

A ses côtés gravite un petit nombre de personnages secondaire, en dessous de DiCaprio, mais loin d’être mauvais pour autant.

Tom Hardy se complait et excelle dans les rôles de solitaires taciturnes, après les routes désertiques de Fury Road, le voilà contraint de fuir les indiens dans les montagnes glacées du Dakota. L’homme concours également pour les Oscars, et sa nomination est grandement justifiée par la prestation qu’il livre ici.

Domhnall Gleeson, le timide ingénieur d’Ex_Machina se montre ici méconnaissable dans un rôle d’une toute autre envergure, et ne démérite pas, un acteur qui semble bien choisir ses films et qui est à suivre !

Le jeune Will Poulter démontre qu’il ne se cantonne pas uniquement aux sagas pour adolescent et aux comédies et est ici très crédible.

Enfin mention spéciale pour Arthur Redcloud, l’interprète de l’indien Hikuc.

the-revenant_woodstickboy_grandbaton (5)

Je n’ai pas retenu grand-chose de la bande son et je ne peux donc malheureusement rien en dire si ce n’est qu’ici non plus, et fort heureusement, pas de fantaisie : les musiques, discrètes ne sont pas anachroniques et collent à l’ambiance.

Si les doublages de la VF sont très corrects, le film se veut très (très très) peu bavard.

En conclusion, j’ai donc beaucoup apprécié ce film, mais certains défauts, notamment ses nombreuses longueurs, l’empêchent d’être pour moi la claque tant annoncée par la presse.

Il n’en reste pas moins une formidable aventure ou l’on se sent tout petit face à la nature. Un film long, beau, mais aussi très violent. Une oeuvre bénéficiant d’une interprétation magistrale et d’un pronfond soucis du détail. Un long métrage qui vaut le détour.

En bref :

The Revenant

De : Alejandro González Iñárritu

Avec : Leonardo DiCaprio, Tom Hardy…

Sortie le : 24/02/2016

Aventure, Action,

Précommandable en Blu-Ray Steelbook pour le 01/07/2016

Publicités

3 réflexions sur “[Cinéma] The Revenant

  1. Mon fils l’a vu hier soir, il a adoré.
    Bon après midi, bises

    J'aime

  2. J’ai un peu peur pour les longueurs, m’enfin si les images sont belles ça compensera ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s