[Cinéma] Suicide Squad

suicide squad (4)

J’ai cette semaine eu le plaisir de découvrir en avant-première Suicide Squad, nouvel opus du désormais DC Universe lancé par Man of Steel et récemment mis en avant par le percutant mais imparfait Batman VS Superman.

Mettant en scène les super-vilains parmi les plus barrés et les plus violents de l’écurie DC, Suicide Squad mise sur la carte anti-héros en tentant de surfer sur l’excellent Deadpool. A trop vouloir rattraper Marvel, la Distinguée Concurrence n’en fait-elle pas trop ?

Suicide Squad bien que se démarquant suffisamment de ses pairs, commet un certain nombre d’erreurs difficilement pardonnables à une superproduction de cette trempe, grevant quelque peu le plaisir d’un casting haut en couleur… Pas mauvais, mais dommage…

Cet article ne comporte pas de spoiler pour ceux ayant vu la bande annonce et ayant un minimum l’esprit de déduction. En revanche il comprend un certain nombre de renvois en bas de page, où, ceux ayant vu le film pourront découvrir un peu plus d’arguments impliquant des spoilers.

suicide squad (10)

Les évènements se déroulant à la fin de Batman VS Superman ont marqué le monde et plus particulièrement les Etats-Unis. Les hauts dirigeants prennent conscience du potentiel des métas-humains, mais aussi du danger qu’ils représentent.

Partant du principe que le prochain « Superman » qui débarquera sur Terre pourrait vouloir raser cette dernière, l’agent Amanda Waller décide de monter une équipe hors-normes, des personnes aux aptitudes extraordinaires, mais des criminels de la pire espèce, et ce afin de réaliser une mission qu’aucune personne sensée n’accepterai…

La question : comment réagiront ils lorsqu’ils comprendront qu’ils ont été recrutés pour se sacrifier ?

SUICIDE SQUAD

Le pitch de base de Suicide Squad se tient plutôt bien. Il prend en compte les évènements ayant eu lieu dans l’univers étendu que tente de mettre en place DC et y amène des intrigues supplémentaires plausibles. Ainsi le scénario en lui-même est plutôt un bon point.

Mais un des premiers mauvais points du film survient alors : le scénario cité ci-dessus se révèle bien trop dense pour tenir en 2h10.

Effectivement, la 1ère grosse moitié du film, concernant la présentation, le recrutement et le départ en mission des protagonistes se trouve complètement précipitée et rends le tout malheureusement assez peu crédible (1).  Les scènes indépendamment les unes des autres sont relativement bonnes, mais leur enchaînement est décousu et ressemble à un texte à trou (2). Les choses ne s’arrangent pas avec un certains nombres de petites incohérences et faux-raccords qui feront légèrement tiquer ceux qui auront l’œil (3).

suicide squad (2)

Du côté technique Suicide Squad s’inscrit dans la continuité des 2 précédents DC jouant sur des couleurs ternes et contrastées, mais y rajoute une palette beaucoup plus éclatante de couleurs, concentrées sur certains éléments seulement (comme les costumes des personnages principalement…) ce qui donne un excellent résultat permettant au film d’avoir sa propre personnalité visuelle. Bon point.

Côté effets spéciaux en revanche le résultat est moins reluisant. Cette fois, contrairement au scénario, c’est la 2ème moitié du film qui pèche, effectivement la fin se veut une débauche d’effets en tout genre, pas forcément du meilleur effet. Et que dire de la 3D inutile ou encore de la définition de l’image totalement dans les choux par moments, sur la scène finale, la seule chose qui me vienne à l’esprit est… texture de basse définition de jeux-vidéo ! (4)

suicide squad (5)

Venons-en au principal argument commercial du film : son casting 5 étoiles :

David Ayer pour commencer, le réalisateur, est un habitué des films d’actions coup de poing : Il a déjà signé les excellents End of Watch et Fury et les plus dispensable Au bout de la nuit et Sabotage… A noter que dans sa fiche perso figure déjà la réalisation d’un certain Suicide Squad 2 pour 2017… confiant le monsieur.

Jared Letho incarne ici le 3ème Joker à être porté sur grand écran. Il y apporte sa touche très personnelle et sa vision propre de la folie. Il en ressort un personnage complètement psychopathe et imprévisible, un gangster bling-bling morbide et violent. Une interprétation percutante, mais décevante par rapport à la promo qui en a été faite (5). Déception d’autant plus grande que je trouve ses répliques un peu téléphonées et kitchs…

Margot Robbie l’accompagne en tant que Dr. Harleen Quinzel / Harley Quinn la folle compagne du clown. Et elle est pour moi la vraie révélation du film. On pourrait la voir comme la bimbo cruche du film, mais il n’en est rien. L’actrice distille une folie pétillante et perturbante dans un personnage sexy. Les dialogues font mouche, elle est dynamique mais sans mauvais sur-jeu. Une réussite !

L’autre tête d’affiche et principale poste salaire du casting est Will Smith incarnant le tueur à gage expert en armes à feu « Deadshot ». Super-vilain tireur d’élite bien connue de l’univers du Batman. Un personnage de comics manquant cruellement de charisme à mon goût et qui se trouve ici magnifié par l’acteur. Comme à son habitude Will Smith est très bon, il apporte une touche d’humour et une dimension humaine finalement touchante au personnage, un bon point.

Le reste du casting en revanche est bien en retrait, Jai Courtney et Joel Kinnaman incarnant respectivement Captain Boomerang et le sergent Rick Flag ont des rôles de sidekicks dans lesquels ils assurent, mais ne marquent pas les esprits, les personnages sont intéressants et bien joués, mais cela ne va pas plus loin.

Killer Croc est à mon goût massacré, si la tentative de se démarquer des designs déjà existants du personnage est à noter, elle est malheureusement raté… Et si sa voix est bien bad-ass, il est dommage que le doubleur n’articule pas… perdu !

Nous avons également le mannequin Cara Delevingne qui incarne l’enchanteresse, une sorcière au design particulièrement intéressant… à l’inverse de sa personnalité…

Diablo en revanche est un personnage qui m’a surpris en bien, pas autant que Deadshot mais il se révèle finalement bien interprété par un Jay Hernandez méconnaissable sous ses tatouages.

Enfin je ne parlerai pas des acteurs de Katana et de Slipknot qui sont tout simplement transparents, oublions les (6).

suicide squad (1)

Terminons sur un bon point tout de même : la fabuleuse bande son !

Les musiques instrumentales typiques composées pour l’œuvre en plus de ne pas être marquantes sont terriblement bateaux, mais le niveau est largement relevé par la soundtrack issue des tubes (principalement funk et rap tout de même) de ces 40 dernières années. Nous avons ici affaire à un top du top éclectique et complètement décalé à l’image des personnages.

Citons au hasard Purple Lamborghini de Skrillex, Without Me de Eminem, Bohemian Rhapsody de Panic ! at the disco… On compte aussi d’autres emprunts musicaux, AC/DC, les Stones, Kanye West… un bon melting pot !

On joue clairement dans la même cours que Les gardiens de la galaxie, qui se trouve, de mon goût surpassé, ça donne envie de bouger y’a pas à dire !

suicide squad (11)

Au final Suicide Squad est donc pour moi un film prometteur, ambitieux et plein de bonne volonté, disposant de son identité propre et ne lorgnant pas trop sur la concurrence Marvel  (c’est à souligner je trouve), mais souffrant de défaut scénaristiques un peu trop encombrants ; raccourcis à la truelle, incohérences, personnages creux… cela manque encore un peu de travail, dommage.

Cela n’en reste pas moins un bon divertissement s’inscrivant parfaitement dans l’univers étendu DC, mais ne nécessitant pas d’avoir vu les autres films pour être compris.

suicide squad (3)

Même s’il n’est pas à la hauteur des attentes et de la promo, je recommande tout de même ce film, comme étant original en soit dans la masse des films de super-héros, et pour une partie de sa galerie de personnages.

En bref :

Suicide Squad

De : David Ayer

Avec : Will Smith, Margot Robbie, Jared Letho…

Sortie le : 03/08/2016

Action, fantastique, Super-Héros

/ ! \  ATTENTION SPOILERS / ! \

(1) L’attaque du métro par le « frère » de l’enchanteresse se passe alors même que la Suicide Squad se trouve encore en prison, ainsi en à peine une demi-journée, l’équipe est extradée, équipée, et emmenée sur le terrain, et le tout sans aucune opposition ou presque…

(2) Dans la même remarque je citerai le moment ou l’équipe déambule discrètement dans les rues puis tombe sur un petit groupe d’ennemis se trouvant au loin… scène qui se transforme en quelques secondes en bataille rangée contre des centaines d’ennemis ! WTF ?! Ici aussi je pense que des coupes sont survenues.

(3) Dans cette même scène on aperçoit un certain nombre d’ennemis mourir arme à la main (fusil d’assaut…) hors, aucun ennemi ne tire un seul coup de feu, le combat se déroule entièrement à main nue de leurs côté ! (le seul moment ou une riposte par balle survient est lors de la 1ère intervention de Diablo qui crame les étages supérieurs de l’immeuble)

(4) A la fin du combat final, lorsque l’enchanteresse gît par terre, avant que Jude ne reprenne le dessus, regardez la définition immonde du sol : c’est pixélisé !!! Je n’avais encore jamais rien vu de tel au cinéma, et si, certes, l’effet de flou (bokeh) volontaire n’aide pas, cela ne fait pas tout, je parle ici bien de mauvaise définition et de pixels visibles, et non de « simple » flou.

(5) On pouvait déduire des bandes annonces que le Joker ne faisait pas partie de la Suicide Squad, mais la promo faite autour du personnage et de la préparation de l’acteur laissait penser que le clown fou serait plus présent à l’écran, il joue ici un rôle plus que secondaire, ce n’est pas forcément dommage en soit, mais on sent bien que Warner, se sentant à la traîne a voulu jouer sur le capital « sympathie » du Joker après l’effarante prestation du regretté Heath Ledger dans le Dark Knight de Christopher Nolan… C’est petit comme stratégie…

(6) … Ou plutôt si : parlons de Slipknot: sérieusement, quelqu’un ici ne s’attendait pas à la mort du seul membre de l’équipe n’ayant pas eu le droit à sa présentation et ayant eu en tout et pour tout 3 secondes de temps d’écran ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s