[Photos] Carnet de voyage : Road-trip autours de l’Ecosse /

4-strathecaron-appelcross-20

Ce temps aussi déprimant soit-il, me rappelle quelques bons souvenirs de cet été… oui oui : de cet été, car malgré le beau temps général j’ai choisi une fois n’est pas coutume, de partir là ou mon K-Way serai bien rentabilisé… j’ai donc fait tourner mon globe et j’ai pointé au hasard… l’Écosse !

Retour en image sur un road-trip de 9 jours et 2 100 km nous ayant emmené au plus haut du Royaume-Uni.

Photos shootées avec : iPhone 5s / Panasonic Lumix GM5 12-32mn.

→[Cliquer sur les images pour agrandir]←

Trajet initialement prévu :

unspecified

→ Jour 1 : Paris – Edimbourg – Callander

Le voyage commence bien puisque les encombres nous tombent dessus dès la douane ; au passage au scanner des bagages, mon sac à dos reste coincé, les douaniers se regroupent, j’entends « il y a une balle »… silence gêné… « c’est à vous ce sac ? » oui oui… mon porte-clés Max Payne 3 en forme de munition d’arme à feu, resté accroché à mes clés de voiture finira au destructeur… bon… me voilà au moins rassuré sur la capacité des douaniers à détecter un tout petit objet suspect au milieu d’une énorme masse d’appareils électroniques et de câbles en tout genre.

1-aeroport-2

Note à moi-même : ne pas passer la douane avec ceci…

Arrivé sur le territoire écossais avec une différence de 20°C par rapport à notre départ de France quelques heures plus tôt. Ambiance. Découverte de la voiture et départ pour la petite ville de Callander alors que la nuit commence déjà à tomber. Bonheur de retrouver le volant à droite auquel je m’étais déjà frotter à Westeros en Irlande du Nord.

Callander est une jolie petite ville, ou l’ambiance à l’air très bonne, située à 45 minutes de route d’Edimbourg, au milieu du Loch Lomond elle est un point de départ idéal pour la découverte de la région.

Notre hôtel, le Crags Hotel nous a offert une chambre confortable au bon rapport qualité prix et un petit déjeuner copieux, le tout dans une décoration du début du siècle « dans son jus ». Personnel très agréable et pub fréquenté par les locaux. Je recommande !

→ Jour 2 : Callander – Kilchoan

Levé au petit matin après une rapide promenade dans Callander, nous sommes partis en direction de Oban dans l’objectif de prendre en ferry pour l’île de Mull.

En chemin nous longeons le Loch Lomond et nous sillonnons les petites routes de Glen Coe à la recherche des lieux de tournages de 007 Skyfall. Les paysages sont aussi magnifiques que les chemins sont impraticables ! ½ heure pour avancer de 14 kilomètres sur un chemin qui s’avère être une impasse, pas grave, le décor en valait la peine.

Arrivé à Oban nous découvrons en revanche que ce petit détours nous a fait louper notre ferry, et le suivant passe trop tard pour nous permettre de profiter un minimum de l’île… un peu déçu nous buvons un petit remontant sur place avant de rebrousser chemin et de longer la côte en direction du Nord. Les nombreux fjords n’aident pas notre progression en nous font faire un détour plutôt conséquent. Mais, comme plutôt les paysages sont magnifiques malgré la pluie battante.

Notre route nous emmène alors à Fort William, une jolie ville ou nous trouvons de quoi nous ravitailler. Nous profitons également de ce détour pour passer plus tôt que prévue devant le viaduc de Glenfinnan célèbre pour avoir vu passer le train à vapeur Poudlard Express de la saga Harry Potter.

Une dizaine de kilomètres après avoir quitté Glenfinnan, alors que nous nous trouvons sur une étroite route longeant l’eau et sensée nous emmener à notre hôtel situé à Kilchoan à 50 km, la police nous arrête.  Je n’ai pas tout saisi mais un accident ou un glissement de terrain s’est produit il faut faire demi-tour… je tente un « we go to Kilchoan » auquel la policière me réponds un peu gênée « hum, no i don’t think so… » Il s’avère alors que la seule route alternative est un chemin de terre à emprunter sur une durée de 3h30… nous lâchons l’affaire et remercions Dieu d’avoir loupé notre Ferry le matin-même (car nous aurions été bloqué à Kilchoan le temps des travaux).

La nuit tombe, il pleut nous sommes trempés et tous les hôtels et Airbnb à moins de 2 heures de routes (et abordables) sont complets… après avoir frappé à quelques portes, nous trouvons un bon restaurant histoire de se réchauffer, puis, à Fort William nous nous trouvons un parking ou passer la nuit (à 3 dans une Astra^^)… #engalère

→ Jour 3 : Kilchoan – Strathcarron

Je ne sais pas si, à défaut de dormir, vous avez déjà passé la nuit à plusieurs dans une voiture, mais au réveil, l’odeur est assez épouvantable, ajoutez à cela le fait qu’il pleuvait et que nous étions trempés et nous avons trouvé une bonne raison d’aller squatter un McCafé dès 6h30 du matin !

Ceci fait nous avons repris la route, bien décidé à passer une bonne journée

Plutôt que de prendre le ferry à Mallaig pour visiter l’île de Skye nous décidons de modifier l’itinéraire pour passer d’abord à Strathcarron avant de rejoindre l’île de Skye par la pont de Kyleakin.

Sur la route nous avons visité le château Eilean Donan Castle, une magnifique demeure à laquelle on accède par un petit pont. Malheureusement si j’ose dire, les photos sont aussi belles (je l’espère :p) que banales puisqu’il s’agit du lieu le plus photographié d’Écosse.

Plus loin, je passe un coup de téléphone à notre hôte Airbnb qui m’explique que Strathcarron est l’adresse « postale » de son logement, mais que celui-ci se trouve à Applecross…. Ah ?… bon ok pas de soucis.

1h30 plus tard mais seulement 30 kilomètres plus loin je comprends pourquoi le facteur ne va pas jusqu’à Applecross. Si les paysages sont toujours aussi impressionnants nous venons de rouler une quinzaine de kilomètres sur une route de semi-montagne plus étroite que jamais, au milieu d’un brouillard à couper au couteau. Et dire que nous avions cru à un bug du GPS quand il a annoncé 45 minutes pour 30 kilomètres (et il était pourtant loin du compte).

Il est 15h00 et faire marche arrière pour aller visiter l’île de Skye est absolument impossible désormais… Nous venons de louper une des plus belles îles d’Ecosse à cause d’indications Airbnb erronées… et nous sommes coupé du monde, dans un petit village isolé, peu animé et sans réseau…  j’avoue en avoir voulu assez violemment à notre hôte (que nous n’avons jamais rencontré, voir plus bas).

Malgré cela, Applecross s’est avéré être un des plus beaux endroits de notre voyage !

Nous logions dans une petite maison de pêcheurs face à l’océan. Le village tout en longueur compte 2-3 pubs. Les moutons vont librement entre les maisons et sur les plages de galets, errants au milieu des carcasses de bateaux échoués et des nasses et nous avons même aperçu des phoques se baigner au bord des côtes.

L’hôte a confié la gestion des clés à un restaurant atypique que nous avons adoré. Outre une très jolie déco, l’endroit compte un grand jardin un peu à l’abandon et un parc en forêt ou l’on trouve serres de jardinages ruisseaux et cabanes dans les bois. Le repas pris sur place le soir et le petit-déjeuner le lendemain matin étaient délicieux et le personnel très accueillant.

→ Jour 4 : Strathcarron – Lairg

Requinqués par cette demi-journée de repos forcé et après 3 jours à faire du grand n’importe quoi avec notre itinéraire, nous l’avons enfin repris en main, et nous avons foncé vers le Nord en direction d’Ullapool. Rien de bien intéressant en chemin à par les paysages à admirer, mais à la fois, nous étions venu pour cela et nous avons été servi !

J’en profite pour placer un point sur les routes de l’Ouest de l’Ecosse. Le réseau routier y est assez sommaire, disons-le et vous naviguerez dans 80% des cas sur des routes « singles-tracks » munies de « passing places », des routes à une seule voies comportant des petites aires pour se garer et laisser passer les éventuelles personnes que vous croiserez. C’est un coup à prendre, mais je me suis bien amusé sur ces routes. Autre point, les routes traversent les immenses enclos des animaux (moutons et vaches principalement) qui sont en quasi-liberté. Attention donc.

Ullapool est une ville assez « grande » et bien animée, la seule il me semble entre Fort William et l’extrême Nord. Nous avons mangé dans un pub très animé proposant des concerts gratuits, puis nous avons repris notre route en direction de Lairg ou nous avons passé la nuit dans une caravane.

Arrivé sur place les sangles fixant solidement au sol l’imposant engin ne nous ont pas vraiment rassurées, et la caravane n’avait pas dû être louée de l’été car nous avons cohabité avec un nombre impressionnant d’insecte et d’arachnides en tout genre qui ont dû être tout aussi content que nous de découvrir le chauffage au gaz de la caravane qui nous a empêcher de mourir d’hypothermie…

Notons tout de même que la caravane était immense (salon, cuisine, salle de bain, 3 chambres et 7 couchages hors canapés !), offrait un très bon prix et que notre hôte était fort sympathique.

→ Jour 5 : Lairg – Thurso

Nous avons coupé court ce jour-ci et sillonné la côte Nord du pays, en commençant par les grottes Smoo-Caves. Il s’agit d’une grande grotte débouchant sur l’océan et sur des falaises de toute beauté. La promenade était aussi sympathique que les paysages.

Nous sommes ensuite salés jusqu’au Nord-Est afin de visiter la distillerie Rock Rose Gin, mais, ayant quelque peu perdu la notion du temps nous n’avons pas pu car c’était un dimanche… dommage car nous logions à Thurso qui s’est avéré être une jolie ville résidentielle qui doit être assez animée… les autres jours.

Notre hôtel, le Holborn disposait d’un bon restaurant, quoi que un peu cher, et de chambres confortables et propres pour un prix correct. Évitez en revanche absolument son minuscule parking et garez-vous dans les rues alentour. Nous y avons récolté une petite éraflure sur le pare-chocs qui nous a couté 300€ facturés par l’agence de location (assurance et rachat de franchise interdites lorsque l’on a moins de 25ans, une des nombreuses pratiques honteuses des agences de location de voiture… outre la majoration jeune moins de 25ans exorbitante)

→ Jour 6 : Thurso – Rothes

Nous nous sommes levés au petit jour pour partir en direction de John o’Groats à la pointe Nord-Est du pays. Un lieu-dit surtout touristique comptant nombres de boutiques et de départ de croisières emmenant voir les baleines. Le panorama est joli mais nous ne nous sommes pas attardés.

Cap sur le Sud en direction du fameux Loch Ness. En chemin nous nous sommes arrêtés admirer quelques châteaux richement décorés comme celui de Dunrobin.

Le Loch Ness offre de très joli paysages, mais il sont selon moi largement surcoté de par sa légende. La palme revenant au château Urquhart Castle, une ruine maintenue en l’état, dont l’entrée est néanmoins payante ~10€/personne et dont les dernières visites partent à 16h45 en plein mois d’Août. Une honte commerciale poussant le bouchon jusqu’au fait d’avoir planté des arbres tout le long du grand parking à bus, afin de masquer la vue à ceux ne souhaitant pas payer. Si mes photos ne valent pas celles des personnes ayant gaspillées leurs deniers, je ne regrette en rien cette non-visite.

Après avoir contourné le Loch, nous remontons en direction d’Inverness, une ville manquant légèrement de cachet de par son étrange mélange de bâtiments historiques et de boutiques et centre commerciaux plus ou moins disgracieux. Au moins renouons-nous avec la civilisation en traversant la 1ère vraie grande ville depuis le début de notre périple.

Nous profitons également ce jour-ci du retour du beau temps qui ne nous quittera plus. Ouf 🙂

Le soir nous dormons à Rothes aux portes de la région Speyside, célèbre pour ses très nombreuses distilleries de Whisky. L’Eastbank hotel est une agréable petite pension. Le petit-déjeuner laisse quelques peu à désirer, mais le personnel et la qualité des chambres le font vite oublier.

→ Jour 7 : Rothes – Edimbourg

Nous entamons notre dernier jour de route, puisque nous rallions Rothes à Edimbourg. Malgré cela la journée s’annonce chargée et la route très longue, nous n’avons donc pas l’opportunité de visiter de distilleries mais nous nous arrêtons tout de même devant un certain nombre d’entre elles. Je suis particulièrement content d’avoir pu entrer dans la très sublime distillerie de Strathisla, la plus ancienne encore en activité dans les Highlands, dont j’affectionne le breuvage 12ans d’âge.

Après avoir tourné en rond au milieu des champs, nous sommes arrivé à Cruden Bay une jolie petite ville portuaire ou nous profitons quelques instants de la plage (oui oui, malgré l’eau glaciale^^) et nous découvrons les ruines (gratuites !) du Slain’s Castle, qui surplombe royalement les falaises.

Nous descendons ensuite d’une traite vers Edimbourg, traversant sans trop nous arrêter Aberdeen, Stonehaven, et Dundee. Les villes sont industrielles, les routes sont des autoroutes et les paysages sont, mer mise à part, des champs de céréales me rappelant bien trop ma Franche-Comté. C’est loin d’être moche mais c’est à des années lumières du dépaysement de l’Ouest du pays, et cette demi-journée est la plus soporifique du voyage.

Nous arrivons en fin d’après-midi sur Edimbourg, la ville est magnifique et animée. Nous logeons dans un petit appartement situé à quelques minutes à pied de l’hyper-centre.

Nous avons passé une partie de la soirée au Edimbourg Gin Garden installé dans le … L’ambiance y est excellente, des centaines de personnes sont rassemblées dans ce pub à ciel ouvert et nous assistons à un feu d’artifice en fin de soirée.

→ Jour 8 : Edimbourg

Le lendemain nous entamons la journée par une visite de la distillerie Edimbourg Gin, un minuscule endroit situé dans les caves du centre-ville, désert à notre arrivée nous avons donc bénéficié d’une visite privée, avec un cours très intéressant sur l’histoire du Gin et sur son processus de fabrication ici.

Nous sommes ensuite partis en direction du château d’Edimbourg. Ou nous avons découvert à notre grand étonnement, après une semaine quasiment coupé du monde, un flot incroyable de touristes et de locaux. Le prix nous ayant paru élevés nous avons passé la visite. A la place nous avons exploré dans ses moindres recoins le centre-ville qui dispose d’une architecture magnifique. En plein festival d’Edimbourg les rues étaient donc bondées et animées, ce qui, allié au grand soleil était très agréable. Nous avons donc profité de notre dernière journée avant notre retour en alternant promenades, shopping et pubs !

 

©woodstickboy.wordpress.com ©grandbaton : La reproduction, même partielle, de tout texte, image ou photo présents sur ce site est interdite sans accord.

Publicités

4 réflexions sur “[Photos] Carnet de voyage : Road-trip autours de l’Ecosse /

  1. En Ecosse il faut aller dans le petit village d’Anstruther où ils servent le meilleur fish & chips de toute la grande bretagne. Testé et approuvé!

    J'aime

  2. Excellent l’ami ! On sent que vous avez passé un agréable séjour là-bas ! Faudra que je pense à y aller avec ma copine ! Bon… Avant de rentrer en France on a décidé de faire un détour par la République Dominicaine donc c’est plutôt cool aussi LOL. Sinon je note que les réflexes Lumix font de très belles photos, et avec un oeil comme le tiens, elles ne peuvent être que sublimes !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s