[Cinéma] Wonder Woman

Malgré un certain nombre d’embuches, l’univers étendu de DC continue son petit bonhomme de chemin, espérant toujours rattraper la machine de guerre Marvel.

Sortant sur nos écrans aujourd’hui, j’ai pu découvrir Wonder Woman, 4ème film de l’univers, et seconde origin story préparant le terrain pour l’imminent Justice League.

Wonder Woman revient sur un symbole fort du féminisme et une pierre angulaire de l’univers DC, après une très belle introduction dans Batman VS Superman : dawn of justice, le personnage assure-t-il le show ?

Alors que la grande guerre touche à sa fin, les Allemands sont sur le point de tenter un baroud d’honneur en dévoilant une terrible arme, dans une tentative pour les en empêcher, le capitaine Steve Trevor se crashe sur l’île de Themyscira où il y découvre un peuple de guerrières isolées, descendantes des dieux de l’Olympe.

Diana, jeune princesse Amazone jusqu’alors préservée du monde extérieur découvre alors que la guerre fait rage, et se porte volontaire pour aller y mettre fin.

Wonder Woman nous présente la jeunesse de la redoutable guerrière Amazone, en nous comptant sa découverte du monde des humains et de l’Europe alors en pleine guerre destructrice.

Le scénario est plutôt intéressant car bien documenté historiquement et prenant part à un moment clé de la guerre.

Mais pour moi il échoue en tentant un patchwork historique étrange, la personnification du dieu Arès faisant un peu l’effet d’un pétard mouillé de mon point de vue.

L’effet en question est amplifié par le fait que le couple de personnages principaux écrase littéralement une galerie de méchants totalement accessoires de par leur absence de charisme.

Finalement les meilleurs antagonistes se révèlent être les fantassins sans noms qui nous offres quelques scènes de combat franchement impressionnantes à l’image de celle visible dans la bande annonce ou Wonder Woman prend d’assaut une maison occupé par des mitrailleurs allemands !

D’un point de vue visuel d’ailleurs, le film est une pure réussite.

S’il comporte certes quelques petits défauts comme un grain d’image très prononcé sur un certain nombre de scènes, et des combats trop souvent chorégraphiés à l’extrême, notamment dans la 1ere partie du film sur l’île de Themyscira.

Il n’en reste pas moins très impressionnant.

Passé la première partie du film où, décors méditerranéens obligent, les couleurs oscillent entre chaudes et pastels, on retombe vite dans la patte graphique de DC et de Snyder dont l’ombre (bien que très discrète) plane sur le film.

L’image est sur-contrastée, les couleurs sont froides et sombres, le ton est sérieux…

Impossible de s’y tromper et c’est tant mieux : l’identité visuelle du film est classe, très classe.

Il en va de même pour la bande son qui est une pure réussite, à l’image des quelques notes du thème qui restent bien en tête et qui agrémentent parfaitement les moments de bravoure de la guerrière.

Côté casting c’est presque un sans-faute et certainement le plus gros point fort du film.

C’est donc Patty Jenkins qui est à la caméra, réalisatrice acclamée pour son Monsters de 2003 où elle dirigeait une Charlize Theron méconnaissable et saisissante, elle s’est fait plutôt discrète jusqu’à l’annonce de Wonder Woman fin 2015.

Gal Gadot déborde de charisme et campe à merveille Diana, la Wonder Woman. Je suis sous le charme depuis son apparition dans Batman VS Superman, malgré mon immense inintérêt pour le personnage de papier jusqu’alors, mais, même en restant sérieux et objectif, je ne vois rien à lui reprocher ici.

Chris Pine s’en sort également avec les honneurs en apportant un jeu relativement juste et franc, un personnage un peu mégalo mais finalement mesuré et jamais dans l’excès, je suis surpris en bien par l’acteur que je pensais cantonné aux rôles tel que celui qu’il occupe dans Target (désolé je n’ai pas encore vu la « récente » trilogie Star Trek).

Ils sont épaulés par une poignée de seconds rôles très distincts mais tous aussi bon les uns que les autres,

Citons Ewen Bremner le sickboy de Trainspotting,

Saïd Taghmaoui qui a fait bien du chemin depuis son rôle dans La Haine,

Robin Wright décidément habitué aux rôles forts puisqu’à l’affiche de House of Cards,

Ou encore David Thewlis tout aussi en forme et pétillant que dans la saga Harry Potter !

Finalement c’est du côté des antagonistes que le bât blesse avec un Danny Huston tout aussi convaincant dans son rôle de général allemand qu’il ne l’était lors de ses incursions chez Marvel via son rôle dans X-Men et Wolverine. Bien trop manichéen et cliché, ils renvoient aux rôles de méchants du début des années 2000 alors que le film s’inscrit plus qu’aucun autre cette année je trouve, dans une nouvelle ère (ne voyez pas cela comme une critique ; j’ai apprécié les Guardians de la Galaxie 2 et adoré Logan, mais ce Wonder Woman dégage quelque chose de… nouveau)

Globalement j’ai donc bien apprécié ce film qui fait preuve d’une très bonne volonté et qui, en étant objectif ne manque pas d’atouts.

Mais, malgré cela, et sans trop pouvoir me l’expliquer, je ne peux m’empêcher d’être déçu, certainement car j’en attendais trop, mais aussi de par les rôles de méchants totalement vides et écrasés par le charisme du couple principal, ce qui anéanti un peu les enjeux du scénario.

Je recommande néanmoins ce film qui porte bien l’univers DC et propose une alternative fraîche et dynamique à la montagne de films de genre nous assommant depuis de nombreuses années.

Soulignons tant que nous somme dans le côté « publicité comparative » le fait que DC place une femme en tête d’affiche dès le 4ème film s’inscrivant dans son univers étendu (qui plus est, réalisé par une femme). Alors que Marvel de son côté n’a toujours pas osé se jeter à l’eau malgré l’immense potentiel et base-fan du personnage de Black Widow

Quand on sait que les 2 derniers films d’héroïne étaient Elektra (Marvel 2004) et Catwoman (DC 2004) il y avait du boulot des 2 côtés… Et DC a donc réussi l’exercice avec brio !

EN BREF :

Wonder Woman

De : Patty Jenkins

Avec : Gal Gadot, Chris Pine, Danny Huston…

Sortie le : 07/06/2017

Action, Super-héros

Sortie en Blu-Ray simple, Boitier steelbook et Collector en octobre 2017

Publicités

3 réflexions sur “[Cinéma] Wonder Woman

  1. Analytique, structurée, concise, voilà une critique comme je les aime. Merci monsieur !

    J'aime

  2. Excellente critique.. je n’ai toujours pas vu le film mais j’ai préco le steelbook FNAC donc si je n’ai pas l’occasion d’aller au ciné avant sa sortie je ne le verrais qu’en Octobre. Jai bien peur d’être globalement déçu tout comme toi malheureusement car jattends beaucoup de ce film.
    En parlant des scènes de combat trop chorégraphiée, j’ai l’impression d’en voir de plus en plus dans les films de super héros actuels. Et perso, ça m’énerve. ^^
    Je compte beaucoup sur les effets spéciaux et les soundtracks qui ont l’air réussi d’aprés toi.
    Enfin, en ce qui concerne le casting, je trouve que Gal Gadot est faite pour ce rôle.
    Merci encore pour ton article 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s