[Jeux] Debriefing des conférence de l’E3 2017

Actuellement se tient à Los Angeles la grande messe annuelle des jeux-vidéos : l’Electronic Entertainment Expo, ou E3 pour les intimes.

Comme chaque année l’event s’ouvre sur le bal des conférences. Ici les constructeurs et plus gros éditeurs viennent déballer l’artillerie lourde pour convaincre le plus de joueurs possibles.

Les Xbox One et PlayStation 4 ayant maintenant 3 ans et demi chacune, la technologie est bien rodée et les développeurs peuvent laisser libre cours à leur imagination ce qui donne des présentations toujours plus musclées, d’autant plus que cette année voit arriver, après la PS4 Pro, la nouvelle machine boostée de Microsoft.

Conférence EA Games (samedi 10 – 21h)

  • mon coup de cœur

Need for Speed : Payback. La licence NFS aura connu de nombreux formats, de nombreuses itérations et de nombreux styles. Après un retour aux courses typiques des épisodes Underground l’an dernier, mais agrémenté d’un nouveau style de gameplay à plusieurs degrés, l’opus de cette année nous promet ce que l’on était en droit d’attendre depuis la fusion avec l’équipe Criterion : un mélange avec le style Burnout et la violence caractéristique des courses poursuites. Jamais un NFS n’aura été aussi dynamique ! Ajouter à cela un mode solo scénarisé qui à l’air d’être au dessus de ce à quoi la série s’était déjà essayé (coucou Undercover) et l’on tient certainement le jeu de course arcade de l’année. J’avais classé les 2 licences sœurs dans les absentes de l’édition 2016 : je suis comblé.

  • ce qui m’intéresse

Star Wars : Battlefront II : je ne suis jamais contre un bon FPS, et celui-ci semble avoir apris des erreurs de son ainé. Je n’ai pas encore signé, mais je ne dit pas non, d’autant que la réalisation de haute volée du 1er épisode avait été saluée.

Anthem : voir rubrique Microsoft.

A way out

  • ce qui me laisse de marbre

Battlefield 1 : In the Name of the Tsar : je ne suis pas client des DLC et je ne vois pas l’intérêt de présenter ceux-ci lors d’un évènement aussi emblématique que l’E3, quand bien même ils concernent la tête des vente de l’éditeur.

Les jeux de sport : Madden, Fifa, NBA Live

Conférence Microsoft (dimanche 11 – 23h)

  • mon coup de cœur

Metro Exodus : Microsoft commence fort en dévoilant une séquence de gameplay halucinante de détails nous rapellant les environnements claustrophobiques de Moscou… qui finissent par déboucher sur un extérieur vaste et magnifique. Si le rendu semble trop beau pour être vrai, la saga bien que construite sur des maigres moyens, s’est toujours illustrée par une technique honorable et des décors très détaillés outre son ambiance glaciale.

  • ce qui m’intéresse

La Xbox One X : Microsoft à sans surprise dévoilé son fameux projet Scorpio : un monstre de puissance surpassant la PS4 Pro et tenant dans le corps à peine redesigné d’une Xbox One S. Le tout gèrera la 4K et le contenu HDR et sortira le 7 octobre 2017 au tarif de 499€ pour la version 1To. La bonne surprise pour moi vient du fait que la One X se démarquera de ses petites seurs (« fat » et S) même sur les écrans 1080p sur lesquels les jeux seront mieux optimisés.

Anthem : le jeu d’EA et Bioware s’est dévoilé au travers d’une longue séquence de gameplay absolument hallucinante de beauté. mais je reste prudent. Les TPS en open world ayant une bien trop grande propension à se révéler être des pétards mouillés : downgrade graphique, monde vide et sans intérêt, gameplay mou, repompe des concurrents (me fait beaucoup penser à un mix de Titanfall et Destiny)… c’est beau mais ça n’a pas encore fait ses preuves.

Assassin’s Creed Origins : la saga sort de son silence et nous enmène aux origines de la caste, en Egypte antique dans un nouveau format mêlant l’action/exploration habituelles à des bases de RPG. Comme à son habitude Ubisoft peine à se renouveler niveau gameplay et les similitudes avec ses derniers titres (Ghost Recon Wildlands, For Honor…)sautent aux yeux… un mal pour un bien vu la bonne qualité de ses derniers ceci-dit.

Ashen : un dark souls like coopératif dans un univers viking au style graphique très doux. A suivre !

Ori and the Will of the Wisps,

Sea of Thieves,

Cuphead,

La rétrocompatibilité des jeux Xbox (1ere gen) : allez ajoutez-y des succès et ce sera parfait 🙂

  • ce qui me laisse de marbre

Forza Motorsport 7 : Je ne suis pas simulation de course, et, même si je reconnais les qualités de la saga (je suis en revanche fan des Horizon), je trouve que Microsoft s’est bien planté en se reposant sur un jeu de caisse pour faire une démonstration technique de la One X… trop facile.

State of Decay 2 : il m’avait bien attiré l’an dernier, je redescends sur terre cette année : présentation peu originale, jeu classique, graphismes à la ramasse.

Crackdown 3 : après une intro bien amusante avec Terry Crews, une séquence de gameplay digne de la 360 s’est ouverte. Couleurs baveuses, animations à la ramasse, univers déjanté mais pas attirant : je me suis retrouvé devant ma 1ere partie de Saints Row 4 sur PS4… à fuir.

Conférence Bethesda (lundi 12 – 6h)

  • mon coup de cœur

The Evil Within 2 : la maitre de l’horreur et papa de Resident Evil avait surpris son monde en 2014 en dévoilant un trailer kitch et ultra malsain annonçant une nouvelle licence. Hier c’est via une bande annonce cette fois très esthétique que nous avons appris le retour du lieutenant pour une aventure qui s’annonce toujours aussi torturée.

  • ce qui m’intéresse

Skyrim (Switch) : ce jeu est vu et revu et a certainement été retourné dans tous les sens par les gamers. Mais à ajouter au catalogue de la petite dernière de Nintendo je pense qu’il peut devenir un très bon passe temps.

Wolfenstein II the new colossus : en entendant l’annonce de cette suite, j’ai été très sceptique. Effectivement après le The New Order, The Old Blood, et un Doom encore plus bête et méchant (et extrêmement répétitif), j’avais un peu peur que la formule fasse plus de mal que de bien en étant usée à l’extrême. Mais la bande annonce m’a rassurée : humour macho, scènes bourrines et univers uchronique savoureux, BJ Blazkovitz est de retour et  ça va faire mal.

  • ce qui me laisse de marbre

Dishonored 2 death of the outsider : autant j’ai adoré ce second épisode, autant ce stand alone ne me fait ni chaud ni froid. J’ai encore pas mal d’heures à jouer pour boucler complètement le jeu et ce gros DLC me sera donc dispensable, malgré une réalisation qui semble toujours aussi soignée.

Conférence PC (lundi 12 – 21h)

Je n’ai pas suivi cette conférence et je me garderai d’en faire un debriefing sachant que je ne suis pas joueur PC, que je ne touche ni à la VR ni aux jeux de stratégies. Il semblerait que, pour sa 3ème édition, le PC Gaming Show ai néanmoins nettement plus convaincu la presse et le public que lors des éditions de 2015 et 2016.

Conférence Ubisoft (lundi 12 – 22h)

  • mon coup de cœur

Faute de mieux : et oui, pour la 1ère depuis que je suis l’E3, Ubisoft m’a déçu. Habitué aux présentations impressionnantes, quitte à ce que la réalité soit un peu altéré, Ubisoft est resté, à 2-3 choses près, un peu trop sobre cette année.

Beyound Good & Evil 2 : l’arlésienne du papa de Rayman s’est enfin laissé approché de plus près, malgré les déclarations de non-présence à l’E3, en nous montrant une longue cinématique d’introduction. Ce que j’en retiendrai, au risque de me faire tuer par les fans : un univers impressionnant, tirant référence dans des tas de chefs d’œuvre de la science fiction d’anticipation… mais surtout, une séquence qui n’a rien de concret : pas de date, pas de gameplay, pas d’images issues du moteur graphique… même si la séquence à très certainement remportée la palme de l’E3 dans le cœur de nombreuse personnes hier soir, c’est très léger.

  • ce qui m’intéresse

Far Cry 5 : Si depuis le 3 la saga se renouvelle assez peu, la présentation à laquelle nous avons eu droit était tout de même bien alléchante. Décors détaillés, personnages bien barrés. Finalement la seule chose qui me gène dans ce FPS bourrin est l’improbabilité du pitch de départ. On verra comment Ubi parvient à faire passer le fait qu’une secte mette à feu et à sang une bourgade américaine sans que les autorités ne lèvent le petit doigt, mais je suis sceptique…

Assassin’s Creed : origins,

  • ce qui me laisse de marbre

The Crew 2 : une bande annonce digne d’Ubisoft : de toute beauté et très très alléchante avec son offre de sport mécaniques pléthorique. Mais je me suis fait avoir en 2014 avec le magnifique trailer d’un 1er opus dont le gameplay était à mon gout totalement à la ramasse, on ne m’y reprendra pas.

Mario + rabbids kingdom battle : un RPG tour par tour dans l’univers de Mario envahit par les lapins crétins. L’annonce est WTF mais néanmoins réussie, et le PDG d’Ubisoft posant aux côtés du papa de Mario restera un grand moment. Mais le style ne m’attire pas plus que ça.

Conférence Sony (mardi 13 – 3h)

  • mon coup de cœur

Spider-Man : j’étais déjà bien hypé par la présentation de 2017, mais la longue séquence de gameplay présenté cette nuit n’a fait que confirmé mon attente ! Jamais le tisseur n’aura été aussi beau et maniable, vivement 2018 !

  • ce qui m’intéresse

God of War : je ne suis pas un grand fan du genre, mais le renouvellement de Kratos côté guerrier nordique à de quoi rendre encore plus violent le plus bad-ass des dieux de l’olympe. A suivre.

  • ce qui me laisse de marbre

Horizon Zero Down : Frozen Wilds : encore un DLC… je passe dessus sans m’arrêter, je n’ai toujours pas fait le jeu de base.

La VR et ses nombreux jeux,

Conférence Nintendo (mardi 13 – 18h)

Je ne vais pas parler ici de coup de cour ou de déceptions puisque je n’ai pas touché à une console Nintendo depuis mon GameBoy Pocket (1 minute de silence svp) mais je dois dire que, sans avoir éprouvé d’énormes sensations pendant cette conférence, je suis agrablement surpris.

Effectivement il en faudra peu pour me faire craquer pour la Switch, et, avec un catalogue de jeux enrichi (j’ai déjà mentionné que Skyrim m’intéressait, Mario Odissey pour la fin d’année : manque plus qu’un petit lecteur multimédia) et un tarif un poil plus agressif, elle pourrait vite devenir mienne.

Nintendo à assurément mieux joué son coup que lors de la sortie de la Wii U.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s