[Jeux] trophée platine n°8 : The Deadly Tower of Monsters // PS4

Trophees-PS3-banner-22_03

img_20161223_004556

Histoire de clôturer l’année 2016 en beauté, j’ai récemment débloqué mon 1498ème trophée, et 8ème trophée platine !

Et j’en suis d’autant plus surpris que le jeu m’ayant permis cet « exploit » est sorti plus ou moins de nulle part, puisque, jusqu’à son téléchargement sur le PS+ au mois de Novembre, je n’en connaissait même pas le nom.

Il s’agit du bien nommé « The Deadly Tower of Monsters » qui est un jeu d’action/plate-forme 3D bien old-school (très typé PS1 j’ai trouvé – je ne parle pas des graphismes mais des sensations de jeu).

Un jeu à l’humour complètement loufoque, reprenant les films de science-fiction des années 60, et nous plaçant dans la peau d’un acteur évoluant sur les lieux de tournage d’une production, alors que le réalisateur et un stagiaire sont en train d’enregistrer le commentaire audio de la version remasterisée pour la sortie en DVD. Les dialogues sont savoureux, les décors se renouvellent, et l’ensemble pioche allégrement les idées dans les séries B de l’époque.

***

Les trophées sont relativement accessibles sans être donnés. Ils demanderont un peu d’exploration dans ce petit open-word, et l’on n’évite pas les habituels trophées de collectibles.

La difficulté est annoncée à 2/10 pour 5h de jeu avant le platine. J’ai personnellement mit 7h.

Bref un petit jeu qui vous occupera dans la bonne humeur le temps d’une paire de soirée

Publicités

[Arrivage] PS Vita light Blue – import Japon

photo 2

Je ne pense pas poster sur ce blog « d’unboxing » au sens que l’on trouve sur les autres blogs, je ne m’amuserai pas à détailler le packaging et le contenu de chacun de mes achats, cependant j’écrirais parfois un article afin de poster quelques photos d’un collector (comme ici pour Bioshock Infinite) sans m’étendre plus sur le sujet. D’autres permettront de vous donner des infos que je juge utile et que je n’ai pas trouvées ailleurs sur le web.

C’est le cas de cet article consacré à l’import de la PS VITA depuis le Japon.
En effet je n’ai trouvé aucune réponse claire et précise sur les différents frais additionnels à rajouter au prix brut.
Je compte donc faire un récap des démarches, délais, et coûts.
(Cet article n’a pas vocation à éviter les frais de douanes et de TVA, mais à éviter les mauvaises surprises à la réception)

Lire la suite

[Jeux – PS3] Brothers – A Tale Of Two Sons

brothers2

Ce mois-ci le PS+ offre gratuitement le jeu « Brothers – A Tale Of Two Sons » sur PS3, un jeu sorti il y a tout juste 6 mois sur le PSN.

On y incarne 2 frères partant à l’aventure afin de trouver un remède pour leur père mourant.

La particularité du titre est de nous faire jouer les 2 personnages sur un seul pad. On incarne le grand frère au stick et à la gâchette gauche, tandis que le petit frère se contrôle au stick et à la gâchette droite. Cette jouabilité déconcertante dans un premier temps devient vite un des atouts du jeu de par son côté inhabituel, et nous nous trouvons face à un titre coopératif solo. Effectivement, la coopération entre les deux frères est de mise tout au long de leur périple, mélangeant aventure contemplative et plate-forme.

Lire la suite

[Jeux] Mes trophées

En ce début 2014, je fait le point sur mes trophées :

J’ai donc 1256 succès Xbox contre 69 trophées Playstation.

Je compte bien équilibrer la balance maintenant que j’ai la PS4, surtout que j’envisage d’acquérir la petite Vita !

575630 575627

[Jeux – PS4] Contrast

La PlayStation 4 manquant cruellement de titres, et la tendance n’étant pas prête de s’inverser en ce début d’année, le PSN & le PS+ offrent une alternative intéressante.

Si j’avoue préférer les supports physiques en l’échange de quelques billets, l’offre PS+ proposant différents titres dématérialisés « gratuitement » chaque mois a tout pour plaire.

C’est dans ce cadre que j’ai découvert Contrast.

8987511081_6ee578fc0c

On y incarne Dawn, l’amie imaginaire d’une petite fille cherchant des réponses sur sa famille dans un Paris des années 20.
La particularité de Dawn étant de pouvoir passer de sa forme « physique » à la forme d’ombre, afin de naviguer sur les autres ombres de l’environnement.

Lire la suite